Quelle épargne pour ma retraite ? 

Partagez-moi !

Le système actuel de retraite par répartition semble ne plus pouvoir offrir de garanties satisfaisantes pour les salariés. L’âge du départ à la retraite, tout comme la durée des cotisations, sont revus à la hausse, alors que dans le même, le montant des retraites semble dérisoire face au coût de la vie toujours plus important. De plus en plus inquiets, nombreux sont les salariés qui se tournent aujourd’hui vers l’épargne retraite dans le but de percevoir un complément à leur retraite réglementaire.

Les principes généraux de l’épargne retraite

L’épargne retraite permet aux salariés de se constituer un complément à leur retraire par le biais de versement périodiques sur un compte d’investissement financier, bloqué jusqu’à l’âge de la retraite (pour la plupart). Arrivé à l’âge de la retraite, les sommes qui ont été versées peuvent être reçues sous forme de capital (un seul versement) ou par rente viagère, c’est-à-dire un paiement mensuel qui vient s’ajouter à la retraite réglementaire.

Les produits individuels de l’épargne retraite

- Le PERP (plan d’épargne retraite populaire) est un contrat d’épargne dédié à la retraite. Véritable fonds de pension, ses cotisations peuvent être déduites de la déclaration de revenus.

- L’assurance-vie est un produit apprécié des français qui bénéficie d’un régime fiscal favorable et d’un taux d’intérêt oscillant autour des 4%.

-L’immobilier locatif, à savoir l’achat d’un bien immobilier dans le but de le louer. Ceci permet de toucher une rente dès que le bien loué est remboursé. En cas de besoin, il est toujours possible de le vendre.

Les produits collectifs de l’épargne retraite

- Le PERCO (plan d’épargne pour la retraite collectif) est un produit dont le capital est investi en Fonds communs de placement. Le salarié n’est pas imposé sur sa rente et n’est pas tenu d’y souscrire.

- Le PERE (plan d’épargne retraite d’entreprise), dont la souscription par le salarié est obligatoire, s’apparente à une assurance-vie. Il autorise les versements libres, qui seront déduits du revenu imposable.

Partagez-moi !